Ma Photo
Blog powered by Typepad

« Entre ici, Aurélie Filippetti… ! | Accueil | Aux électeurs des Pyrénées-Atlantiques »

04 juin 2012

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a010536b474ad970c0167670e255d970b

Voici les sites qui parlent de 1917 :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vous maniez très bien la rhétorique diplomatique dans vos habits d’ambassadeur du Centre Pompidou Metz.

Je dis cela sans aucune ironie. Je crédite en effet ce billet de deux qualités. La première, pas des moindres, tient au fait que n’avez pas omis de renseigner votre lecteur sur l’intérêt particulier que vous portez à cet établissement, dont vous présidez l’association des amis, une sorte de club de mécènes. On sait par conséquent d’où vous parlez, amateur d’art et de culture mais aussi supporteur de l’établissement et de sa programmation. La deuxième qualité, tout aussi importante, tient au fait que vous ayez évité l’écueil de la com. et ses éléments de langages, bouillie généralement indigeste, qui aurait certainement altéré le fond de vos propos. Vous suscitez le désir et la curiosité quant à cette proposition, là est l’essentiel.

Autre point qui me semble important dans ce billet, le fait que votre invitation à jouir de cette offre n’occulte pas le contexte, l’environnement des autres offres de la ville. Quand la planète Vénus passe devant le Soleil, comme ce fût le cas récemment, il aurait été dommage de zoomer sur la tache brune au point de ne point voir le soleil, ni de comprendre le phénomène que cela traduit. Tant qu’à venir à Metz, autant ne pas se contenter d’une brève halte, d’un aller-retour minuté, il vaut mieux s’attarder pour visiter d’autres lieux.

@Taos AIT SI SLIMANE — Chère Madame, votre message me fait grand plaisir. Je vous en remercie. Je sais votre passion pour la culture scientifique et technique et sa diffusion auprès d'un vaste public. C'est un bel engagement. Soyez en félicitée.
Amicalement.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.